[Lunch d'enfants]

 

1

 [Lunch d'enfants] 

2

1 Théophile Pathé  
2 Théophile Pathé
3 1905 18m
4    

Pas plus long que 18 mètres, vendu poux 20, parce que le métrage d'une bande n'était indiqué qu'approximativement et toujours arrondi à l'avantage du fabricant, Cette courte "nouveauté", intitulée "Lunch d'enfants", entièrement prise en gros plan, montrait un petit garçon de quatre ans avec une petite fille de cinq ans, attablés devant un gros Saint-Honoré, gâteau garni de crème onctueuse, entouré de choux glacés au caramel. Sans se soucier de l'opérateur qui tournait leurs faits et gestes, les deux enfants se servaient seuls avec maladresse et mangeaient avec délices, tandis que leurs jeunes physionomies reflétaient un contentement naturel que les spectateurs charmés partageaient sans restriction. Mais, au milieu du goûter merveilleux, un garçonnet de sept ans environ s'approchait doucement du couple de gourmands et, avant que ces derniers n'aient eu le temps de l'apercevoir, le trouble-fête, prenant le gâteau déjà à demi mangé, en barbouillait le visage du plus jeune dont les traits disparaissaient alors sous la crème, qui ne laissait plus voir que deux grands yeux noirs étonnés. Puis le garçonnet, indécis entre l'envie de rire ou de pleurer, tournait la tête vers la petite fille qui, elle, avait déjà opté pour les pleurs, ce que voyant, il décidait de faire également. Ce film, pris sur le vif, montrant des enfants au naturel, eut un succès retentissant. Il plut dans tous les pays, à tous les publics.


Suzanne Pathé, Souvenirs ensoleillés d'une éducation à l'américaine, mémoires inédites, 1964, p. 230 [collection particulière].

3

       
       

4